Installer un ascenseur particulier

Vous avez le projet d’installer un ascenseur particulier ? Avant tout, posez-vous les bonnes questions : Pour quel usage ? Une perte d’autonomie ou améliorer votre confort ? Intérieur ou extérieur ? Avec ou sans fosse de pour contenir la mécanique ? Tableau 2 – 2 Types On distingue 2 types d’ascenseur : Autoportant : la cabine se déplace à l’intérieur d'un pylône autoporteur métallique Ou à gaine : la cabine se déplace dans une gaine fermée en maçonnerie. Et 2 modes de fonctionnement : Hydraulique : avec l'élévation de la cabine par un vérin Ou électrique : avec la traction de la cabine par des câbles. Adaptez les dimensions et l’équipement selon vos besoins : Commandes simplifiées Largeur suffisante pour un fauteuil roulant. Tableau 3 – A quoi penser d’autre ? A quoi penser d’autre ? Aux normes de sécurité, votre ascenseur doit posséder le label CE. A souscrire un contrat d'assistance pour obtenir un dépannage si besoin A la maintenance de l’ascenseur obligatoire 1x/an. Tableau 4 – Combien ça coûte ? Maintenant combien ça coûte ? Comptez, pose comprise : Entre 12 000 et 20 000 euros pour un ascenseur menant à un étage 3 000 euros par étage supplémentaire Prévoyez les frais de maintenance et d’assurances. Tableau 5 – Subventions Des subventions peuvent être accordées pour l’installation d’un ascenseur concernant les personnes en situation de handicap, ou en perte d’autonomie. Renseignez-vous auprès : De l’Agence nationale pour l’amélioration de l’habitat (ANAH) De votre caisse de retraite Des collectivités territoriales Dézoom Un ascenseur améliore le confort et l’accessibilité de votre logement mais représente un investissement important. Avant de faire votre choix, posez-vous les bonnes questions. Pour en savoir plus sur l’installation d’un ascenseur particulier, retrouvez toutes les infos sur Ooreka.fr