Avortement : IVG et IMG

L’avortement désigne l'expulsion d'un embryon ou d'un fœtus avant 6 mois de grossesse. L’avortement peut être volontaire, médical, ou spontané. Tableau 2 : IVG L'interruption volontaire de grossesse ou IVG est un acte médical qui consiste à mettre fin à une grossesse non désirée. Il en existe 2 types : L’IVG médicamenteuse. On provoque un avortement avec un médicament anti-hormone. Et l’IVG chirurgicale, qui est un avortement par aspiration du contenu utérin. L'IVG doit être réalisée avant la 12e semaine de grossesse. Tableau 3 : IMG L'interruption médicale de grossesse ou IMG est également appelée « avortement thérapeutique ». Elle est pratiquée lorsqu’une anomalie grave est constatée ou dans le cas de pathologies lourdes, mettant en danger la santé de l’enfant et/ou celle de la mère. Pour cela, on procède : Soit à une opération chirurgicale sous anesthésie Soit à une méthode d’expulsion médicamenteuse. Tableau 4 : Avortement spontané L’avortement, enfin, peut être spontané. On parle alors de « fausse couche ». Les symptômes sont les suivants : Une perte de sang au niveau vaginal Des douleurs au niveau de l'utérus. Il est généralement dû à une anomalie chromosomique liée au hasard. En cas d’avortements spontanés à répétition, une enquête médicale et clinique ira chercher d'autres causes comme une malformation de l’utérus. Tableau 5 : Conséquences de l’avortement L’avortement peut avoir des conséquences comme : Des saignements trop abondants Des douleurs dorsales et abdominales Des nausées et ou vomissements. Ces effets s’estompent généralement dans les 2 jours. S’ils persistent, il est important de consulter rapidement un médecin. Rien ne prouve une augmentation du risque de stérilité mais des avortements à répétition peuvent fragiliser l’utérus. Dézoom Quelles que soient les raisons qui poussent une femme à avorter, il s'agit d'une décision importante qui doit être prise de manière réfléchie et autonome. Pour en savoir plus sur l’avortement, retrouvez toutes les infos sur ooreka.fr